• Instagram Black Round

QUI SUIS-JE ?

Julia, 30 ans.

Parisienne expatriée à Genève.

Mariée depuis Juin 2015, happy Mom d'une petite Olive depuis Septembre 2016.

J'adore lire, Danse Avec Les Stars et traîner sur Pinterest.

Je déteste le yoga et le jambon.

POSTS RÉCENTS: 

February 26, 2019

Please reload

PAR CATÉGORIE: 

Please reload

Passer de 3 à 5

February 26, 2019

 

 

Il y a quelques semaines, je vous laissais dans le cabinet de notre cher gynéco obstétrique, qui d’une petite phrase venait de changer le cours de nos vies… À l’annonce de ces mots, j’ai fourré mon visage dans mes mains et je suis restée comme ça peut-être 2 minutes, incapable de bouger ou d’avoir une autre réaction. Le doc est resté un peu circonspect ne sachant pas quoi faire en attendant qu’on se décide à dire quelque chose. C’est finalement Sweety Pie qui après une éternité a brisé la glace et a lâché au milieu d’un éclat de rire: “Mais c’est génial…”

Il n’en fallait pas moins au doc pour respirer à nouveau: “Donc vous êtes contents ?!”

Il nous explique alors que cette annonce a un effet à double tranchant sur les futurs parents de “multiples”, comme on les appelle: c’est soit l’explosion de joie, soit l’effondrement total. Choc garanti dans tous les cas.

 

Alors oui, dans notre cas, cette nouvelle inattendue a été accueille avec une immense joie. Pas la joie intérieure et paisible qui vous fait sourire en regardant dans le vide, mais plutôt celle qui mélange surexcitation et panique totale et vous fait vous réveiller en sursaut en vous demandant si la poussette double va rentrer dans votre future Catho Mobile et vous fait dresser des TO-DO lists et calendriers à n’en plus finir sur l’organisation de votre été 2019. Mais au delà du sentiment de panique totale, nous n’avons jamais douté sur le fait qu’avoir des jumeaux était carrément génial. Quand on était jeunes et innocents et qu’on rêvait à notre avenir de "grands", on disait toujours qu’on aurait un chalet au ski, un Golden Retriver qui s’appellerait Stanley, et 3 ou 4 enfants selon les moments parmi lesquels figurait toujours une paire de jumeaux, parfois filles, parfois garçons, parfois mixte selon l’envie, mais ils étaient toujours là, tels un gage de bonne humeur et grosse ambiance au sein de notre future famille...

 

Apres le choc de l’annonce, il nous a fallut une petite dizaine de jours pour réaliser que tout cela devenait trop long pour n'être qu'un rêve et qu’on allait a priori pas se réveiller un matin en disant à l’autre: “Tu ne devineras jamais quoi ?! On allait à la première écho et là, BIM, on apprenait qu’ils étaient deux babies !!! HAHAHA”. Bref, nous nous sommes fait à l’idée que tout ceci était bien réel, même si la vraie prise de conscience se fera dans quelques mois à la maternité quand les verra là tous les deux sous nos yeux en chair et en os et que les minus seront officiellement en majorité numérique.

 

Alors si toi aussi tu fais partie des une sur 89 veinardes qui va devenir môman de multiples, et que cette annonce a eu l'effet d'une bombe sur ta personne, laisse moi donc te rappeler pourquoi avoir des jumeaux est tout à fait génial:

 

1. Une économie d’échelle réalisée sur tous les plans:

- Neuf mois de grossesse vs. 18, soit une seule prise de poids, un seul accouchement, une seule rééduc du périnée et un seul programme de remise en forme pour revenir au sommet de sa bombesquitude.

- Trois années dans les couches, les cacas explosifs, les pipis qui débordent et autres réjouissances rectales vs. six.

- Trois années de sommeil pourries vs. six.

- L’enfer des poussées dentaires condensé sur six mois vs. douze.

- Quelques économies financières également (si, si, je vous assure !). À la crèche en Suisse par exemple, c’est 50% du prix pour le 2ème et même gratuité pour le 3ème si, comme nous, vous avez la chance de compter 3 morveux candidats à la crèche.

 

2. Un compagnon de jeu, de bêtises, et de confidences pour chacun de vos minus présent et dispo 7 jours / 7, 24 heures / 24, pour une période d’au moins 18 ans, et plus si affinité… Situé à mi-chemin entre la baby-sitter et le pti camarade d’école, le twin est disponible et exploitable à volonté et à domicile pour occuper et divertir le deuxième twin, en toute gratuité et sans scrupule pour les parents bien entendu.

 

3. Et enfin, si vous êtes de nature réservée et que vous avez du mal à aller vers les autres, vous allez devenir un aimant de curiosité grâce à vos twins (parait-il !). Vous n’aurez plus qu’à préparer vos meilleures reparties pour répondre à LA question que vous allez entendre 13.762 fois les 12 prochaines années: “C’est des jumeaux ?!”

- Non, des triplés, mais j’ai laissé le plus ingrat à la maison.

- Non, il y avait juste une super promo « BUY ONE GET ONE FREE » à la maternité !

- Oui, mais de deux papas différents hein !

- Mais… Qu’est-ce que… Je vous assure qu’il n’y en avait qu’un seul quand j’ai quitté la maison !!”

 

 

Bref, attendre des jumeaux c’est comme s’être préparé à un voyage, et découvrir à l’aéroport que vous avez été tiré au sort pour participer à la version AVENTURE. C'est pas vraiment un upgrade, mais plutôt la version sport du voyage que vous pensiez effectuer. C’est presque pareil, mais plus loin, plus long et avec beaucoup plus d’activités sportives. On se fout pas mal que vous n'ayez pas la préparation physique pour ou que vos bagages ne soient pas appropriés, c'est comme ça, faut y aller ! Alors vous embarquez pour cette destination inconnue la peur au ventre et l'excitation plein les yeux. Ça vous fait clairement flipper mais tous ceux qui sont passés par là s'accordent à dire que c'est une aventure magique. Et derrière leurs traits tirés et leurs yeux cernés, vous pouvez voir la petite étincelle des parents qui aiment chaque seconde de cette aventure aussi unique qu'éprouvante...

 

 

 

 

Please reload