• Instagram Black Round

QUI SUIS-JE ?

Julia, 30 ans.

Parisienne expatriée à Genève.

Mariée depuis Juin 2015, happy Mom d'une petite Olive depuis Septembre 2016.

J'adore lire, Danse Avec Les Stars et traîner sur Pinterest.

Je déteste le yoga et le jambon.

POSTS RÉCENTS: 

February 26, 2019

Please reload

PAR CATÉGORIE: 

Please reload

Conseils de survie pour retour de maternité

February 21, 2017

 

 

Bon, ceci n’est pas un scoop : l’accouchement est certainement le moment le plus extraordinaire qu’un couple (avec un désir d’enfant) connaîtra dans sa vie… On crie, on pleure, on s’embrasse, bref, c’est la rencontre de sa life. Les heures passent et on reste sur son petit nuage. On regarde inlassablement son petit samossa en se demandant si vraiment, on peut être à l’origine d’une chose aussi merveilleuse…

Pourtant, quelques jours après ce fameux accouchement a lieu un moment tout aussi extraordinaire mais bien moins connu : celui où l’on devient PARENTS. Je vous vois venir, vous vous dîtes qu’on devient parents au moment de l’accouchement et pas quelques jours après. Mais j’insiste. Pour moi, on devient parents au moment où l’on quitte la maternité, valise et bambino sous le bras. Oui, là, exactement. Sur le seuil de la maternité. Car c’est à ce moment-là qu’on devient responsable de son enfant. Pendant le séjour à la maternité, on a tout plein de jokers : les médecins, les sages-femmes, les infirmières qui sont là pour nous épauler et qu’on ne manque d’ailleurs pas de solliciter à tout bout de champ. Mais une fois sortis de ce cocon de sécurité, on n’a plus que nos quatre yeux pour pleurer et nos quatre bras pour l’élever ce petit. Ça y est, on est parent.

 

Je ne pourrais malheureusement pas vous donner des trucs & astuces pour réussir dans ce rôle car je suis moi-même à l’aube de ce long et laborieux apprentissage. EN REVANCHE, je peux vous donner les conseils que j’aurais aimé recevoir pour survivre aux tout premiers jours qui suivent le retour à la maison et réussir ces premiers jours en tant que parents :

 

 

  1. Dès le retour à la maison, son congé paternité ton conjoint posera

Dans un contexte où votre conjoint travaille et a le droit à cette merveilleuse invention qu’est le congé paternité, je recommande vivement de poser ces jours immédiatement dès le retour à la maison. Je pense qu’on est beaucoup à avoir cette fausse bonne idée qui consiste à penser qu’il vaut mieux garder ces jours pour « plus tard ». Soit parce qu’on se dit que ces jours seront mieux investis quand le petit sera plus éveillé. Soit parce qu’on se dit qu’il vaut mieux les poser pour relayer la maman lorsqu’elle atteint les XX jours sans sommeil et qu’elle est au bouduroul. Soit enfin, parce qu’on se dit qu’il vaut mieux les garder pour des vacances en famille un peu plus tard. Ah oui aussi ! On combine souvent cette idée de génie avec celle que, au pire, la grand-mère ou la belle grand-mère pourront venir prêter main forte à la jeune maman en détresse si besoin. Vous l’aurez compris, nous avons fait cette erreur avec Sweety Pie et je l’ai beaucoup regrettée. Comme je me suis pris la vilaine claque du baby blues en pleine face pile à ce moment-là, j’ai dû appeler ma mère à la rescousse, ce qui était hyper utile mais pas idéal dans le processus de construction de notre petite famille. Bref, si vous le pouvez, passez ces une, deux, trois, (quatre, soyons fous ?!) semaines ensemble, tous les 3, pour vous découvrir, apprendre ensemble, galérer ensemble, flipper pour rien ensemble, s’extasier sur chaque nouveauté ensemble. C’est quand même plus sympa que de débriefer l’autre le soir à 20h... Et si comme nous en Suisse, vous n’avez le droit qu’à un congé paternité en carton (2 jours pour nous), prévoyez de poser des congés avec ou sans solde, on s’en fout, c’est trop important. Et tant pis si vos vacances aux Canaries passent à la trappe, ces premiers jours à 3 seront bien plus riches et ancrés dans vos souvenirs de famille que votre virée snorkeling à Fuerteventura.

 

 

2. Les visites des proches tu limiteras (ou au moins réglementeras)

 

Je me souviens d’avoir reçu ce conseil de mon boss, jeune papa, un peu avant l’accouchement, et de m’être dit « Quelle drôle d’idée… ! ». Vivant à l’étranger et étant donc loin de nos familles et meilleurs amis, je n’avais qu’une hâte : recevoir leur visite pour leur présenter notre petite croquette. Avant l’accouchement nous avions donc déjà un planning hyper précis des visites pour les 4 – 6 semaines suivant la naissance. Même si nous avons adoré les voir et si nous avons été trop heureux de leur montrer notre petite Oliv’ si tôt, je réalise que nous aurions préféré rester « entre nous » ces premières semaines et ne pas avoir à gérer la logistique impliquée par des visites. Car même si l’entourage est hyper compréhensif et aux petits soins, quand des gens vous rendent visite dans une ville qui n’est pas la leur, on se doit d’organiser un minimum leur venue : Où vont-ils dormir ? Où va-t-on déjeuner ? Dîner ? Si à la maison, quoi et quand va-t-on faire les courses ? Où va-t-on se promener ? Bien sûr, personne ne s’attend à une logistique digne d’un tour operator, mais il y a quand même un minimum à planifier alors que 100% de l’attention des jeunes parents devrait être concentrée sur son petit nuggets. Bref, n’ayez pas peur de dire non, de décliner des propositions de visites ou de sorties. Ou alors, soyez clairs sur l’auto-gestion et réservez-vous le droit de ne pas sortir du weekend et de rester en pyj chez vous. Ne vous forcez pas à sortir avec poussette et enfant, juste pour prouver à vos amis que rien n’a changé, que vous êtes toujours des cools que non, votre vie ne tourne pas autour du bébé. C’est le cas. C’est normal.

 

 

3. De « Bébé, dis-moi qui tu es » ton livre de chevet tu feras

 

J’ai dévoré ce livre 1 mois après avoir accouché et me suis dit que je le conseillerai à toutes mes copines pour les tout premiers jours à la maison. Écrit par un pédiatre passionné par les nouveau-nés, ce livre est absolument génial. D’abord, parce qu’il brise toutes les règles et croyances qui obsèdent les jeunes parents : « Ne jamais laisser son bébé dormir plus de 3 heures en journée », « Donner de plus grosses quantités de lait avant la nuit pour qu’il tienne plus longtemps », « Instaurer des rituels dès les premiers jours pour qu’il comprenne la différence entre le jour et la nuit », « Réveiller son bébé s’il dort à l’heure du biberon pour ne pas casser le rythme de ses repas » etc... Ensuite parce qu’il fait relativiser les jeunes parents sur le fait que sauf maladie sérieuse, RIEN n’est grave dans les premières semaines de vie d’un bébé et qu’il faut arrêter d’estimer qu’il mange trop ou pas assez, qu’il se couche trop tard ou se lève trop tôt, qu’il ne fait pas ses nuits tout ça tout ça… Enfin, parce que ce pédiatre a une théorie qui fait zizir -> 100% des bébés font leur nuit à 100 jours de vie. Parce que oui, on ne va pas se mentir, c’est la question à 1 million que se posent TOUS les parents de nourrissons. Bref, je pourrais parler pendant des heures et des heures de toutes les choses fabuleuses que j’ai apprises dans ce bouquin mais ce serait vous spoiler complètement donc je m’arrête ici. Je pense que ce livre est un must-read pour toutes les jeunes mamans. Et pas d’excuse genre pas le temps de lire au retour de la maternité, j’ai lu ce livre chaque soir entre 22h et 1h du matin, à la lumière de la hotte de la cuisine alors que je faisais les 100 pas pour calmer les pleurs du soir d’Oliv (qui ne voulait que les bras, et en mouvement, s’il-vous-plaît !)

 

 

Voilà pour les 3 grands conseils que j’aurais aimé recevoir (ou pour certains mettre en application ;)) pour survivre aux premiers jours à la maison, au retour de la maternité. Tous ne sont pas forcément pertinents pour toutes (pas de congés paternité pour les professions libérales, pas le problème des visites longue durée pour les couples vivant près de leurs proches etc…) mais en conclusion je dirais quand même que la recette pour des premiers jours de parents réussis est :

 

*** Sauf souci de santé majeur, rien n’est grave ***

*** Si vous ne comprenez rien à ce qu'il se passe, votre baby, lui, sait ce qu'il fait ***

*** Ne vous forcez à rien ***

*** Vivez tout ce que vous pouvez à 2 ***

 

Du love. Xoxo.

Please reload